La rupture conventionnelle

La rupture conventionnelle permet aux employeurs et aux salariés de mettre un terme au contrat de travail en respectant les conditions des deux parties. ce mode de séparation est de plus en plus apprécié. La rupture conventionnelle reste bénéfique pour les deux parties étant donné qu’elles définissent des conditions proportionnelles et logiques, tant pour l’employeur que pour le salarié.

Les avantages pour l’employeur

Différentes raisons peuvent pousser les employeurs à mettre à un contrat avec une rupture conventionnelle. En effet, avec ce concept, l’employeur peut laisser partir en bon terme son employé. Avec la rupture conventionnelle, l’employeur a le droit de déterminer une date de départ pour son employé.

A priori, les deux parties prennent une date adéquate pour chacun d’eux, du temps permettant à l’employeur de trouver un remplaçant et pour l’employé, de trouver un autre poste, cela dépend du cas. Ainsi, l’employé et son patron peuvent décider ensemble de continuer 6 mois ou raccourcir la durée où le salarié reste dans la société.

La rupture de contrat à l’amiable reste également le meilleur moyen pour éviter les litiges et les prudhommes. En effet, les contestations sont rares après une rupture conventionnelle. De plus, la procédure permet de négocier avec plus de sérénité afin d’éviter que le reste de l’équipe soit perturbé. D’ailleurs, cette dernière est une procédure simple par rapport au licenciement.

Les avantages pour l’employé

Plutôt que démissionner, mettre en place une rupture conventionnelle est plus avantageux pour l’employé.

De cette manière, les employés auront l’occasion de bénéficier des Assedic. Effectivement, la rupture conventionnelle s’avère être un mode de départ donnant accès à une assurance, en cas d’homologation d’un minimum de cotisations.

Par conséquent, les salariés bénéficieront également d’une indemnité minimum, ce qui n’est pas le cas pour la démission. Comme pour l’employeur, le choix du départ reste également un avantage pour l’employé. Pour une rupture conventionnelle, l’employé ne sera pas obligé de mentionner un motif. L’un des plus grands avantages de la rupture de contrat à l’amiable est le fait de partir en bon terme avec son employeur.