Qu’est-ce que le CRFPA ?

Qu’est-ce que le CRFPA ?

Le parcours qui mène au métier d’avocat n’est pas un long fleuve tranquille. Pour y accéder le passage obligé est l’examen du Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats (CRFPA). C’est un processus long et harassant. Le CRFPA est un examen et non un concours ; il n’est reste pas moins un examen sélectif et difficile. Globalement, le taux de réussite au niveau national se situe à 25% du nombre d’inscrits à l’examen dont tous ne vont pas forcément jusqu’au bout.

Comment accéder à l’examen du CRFPA ?

Les épreuves de l’examen d’entrée au CRFPA s’effectuent au niveau de l’Institut d’Etudes Judiciaires (IEJ). On dénombre une IEJ dans chaque faculté de droit de France ; elle prépare aussi aux concours de la magistrature. L’IEJ ne délivre pas en lui-même de diplôme, il se limite principalement à préparer les examens relatifs au CRFPA. Cependant même si c’est fortement recommandé, il n’est pas obligatoire de passer par l’IEJ, vous pourrez directement vous inscrire à l’examen ou passer par une prépa CRFPA, si vous justifiez d’un M1 au minimum.

Le déroulement de l’examen du CRFPA

L’examen ne comporte pas d’originalité particulière, il est proche des examens classiques pratiqués dans d’autres champs d’étude. L’examen est composé de deux parties. Il y a d’abord une épreuve d’admissibilité constitué par des écrits composés d’une note de synthèse, d’une épreuve en droit des obligations, une épreuve de cas pratique dans la matière de spécialité choisie et enfin une épreuve de procédure. Une fois que vous aurez réussi aux épreuves d’admissibilité, vous serez convoqués deux mois plus tard aux épreuves d’admission qui sont orales et sont composés d’un grand oral de 45 mn qui permettra de vérifier vos connaissances sur les différents thèmes et en dernier lieu d’une épreuve de langue.

La réforme du CRFPA de 2016

L’examen d’entrée au CRFPA a été réformé par un arrêté du 17 octobre 2016 et par le décret n° 2016-1839 du même jour. Cette réforme est entrée en vigueur dès la session 2017 de l’examen pour tous les nouveaux souhaitant suivre une formation au droit du travail par exemple. Le principal objectif de la réformer est de mettre en place un examen unique avec des sujets et un calendrier uniformisés sur tout le territoire national. Jusque-là les IEJ organisaient l’examen de manière indépendante. Des modifications ont aussi été apportées au niveau des modalités pratiques des épreuves de l’examen.